Histoire de Mariánské Lázně (Marienbad) et Františkovy Lázně (Franzensbad)

 
Séjour à Karlovy Vary
 
 

Histoire de Mariánské Lázně

Les sources de Mariánské Lázně sont mentionnées officiellement pour la première fois en 1528, lorsque l’empereur Ferdinand demanda aux moines de l’abbaye de Teplá de lui envoyer à Prague des échantillons d’eau. Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que le médecin de l’abbaye, Johann Josef Nehr, procède à l’analyse complète des eaux et fait construire le premier établissement thermal de Mariánské Lázně. Ce n’est qu’en 1808 sous le patronage marial qu’arrivent les premiers curistes.

La liaison de Mariánské Lázně (Marienbad à l’époque) au réseau ferré lui ouvre grand le marché européen. Comme sa voisine Karlovy Vary, Mariánské Lázně connaît son heure de gloire à la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. La plupart des grands bâtiments de Marienbad datent de cette époque.

En 1938, les accords de Munich annexe Marienbad au Reich. Son destin pendant la guerre est similaire à Karlovy Vary : celui d’un vaste hôpital militaire. Libéré par l’armée américaine en 1945, la station thermale de Mariánské Lázně reprend progressivement sa place dans le paysage thermal européen.

Histoire de Františkovy Lázně

Františkovy Lázně doit son nom à l’empereur François II. Pendant des siècles, l’eau de Františkovy Lázně était apportée à la ville voisine de Cheb. Cette dernière empêchait les curistes de se rendre directement à Františkovy Lázně. Une ordonnance impériale brisa cet état de fait et en 1793, la station thermale de Franzensbad, son nom allemand, fut ouverte. A son apogée à la fin du XIXe siècle, Franzensbad attirait une population aussi prestigieuse que Carlsbad ou Marienbad.